Les Voyeurs

Ici pas de plans culs, que des plans-séquences.


    Les intrus

    Partagez
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Mar 12 Oct - 23:08

    Je pense aussi que contrairement aux autres films de la liste, "le Grande sommeil" est d’abord à rangé dans la catégorie des œuvres à l’imagerie artificielle. Il est tourné en studio, et l’éclairage est travaillé en exagérant certains effets, afin de créer un univers non réaliste.
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Mar 12 Oct - 23:19

    Tu appelles ça quelque chose d'incontestable ? :-)
    Un petit indice : un novice en cinéma qui verrait les cinq films pourrait trouver l'intrus. Pas la peine de s'y connaître.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Mer 13 Oct - 0:06

    Du coup je ne vois pas du tout, mis à part que c'est un film constitué de beaucoup de dialogues, et que c'est la parole qui fait avancer l'action.
    J’ai une question, car soudainement j’ai un doute !
    "Le grand sommeil" que tu propose dans la liste, c’est bien la version avec Humphrey Bogart, et non la version de 1978 Avec robert Mitchum ?
    Ma question peut paraitre évidente pour certains, mais pas tant que ça pour d’autres, vu que Robert Mitchum est très largement considéré pas les amateurs de films noir, comme étant l’acteur ayant donné la meilleur incarnation de Philip Marlowe à l’écran, que ce soit dans "le grand sommeil" et dans "Adieu ma jolie". Et ces deux version "du grand sommeil" sont formellement trés différentes.
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Mer 13 Oct - 11:05

    Je pensais, et j'aurais en effet dû le signaler, à la version d'Howard Hawkes, avec Bogart et Bacall. Mais, même si je n'ai pas vu celle de 1978 avec Mitchum, je pense qu'elle ferait aussi ici un bon intrus (même si je ne peux évidemment pas l'assurer).
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Mer 13 Oct - 17:27

    Franchement je ne trouve pas !
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Mer 13 Oct - 20:44

    Il y a quelque chose dans les quatre autres films qu'il n'y a pas dans Le Grand Sommeil.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Jeu 14 Oct - 0:28

    Il n'y a pas de décors naturels dans le grand sommeil ! (mais je crois l'avoir déjà signalé)
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Jeu 14 Oct - 15:59

    Tu vas chercher trop loin. Un novice verrait la différence s'il visionnait ces cinq films à la suite.
    J'ajoute un indice : il y a un "passage" dans quatre de ces films qu'il n'y a pas dans l'intrus (même si ce passage n'est pas identique, bien sûr, entre ces quatre films).
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Jeu 14 Oct - 19:12

    En fait il y a très longtemps que j’ai vu "le soupirant", et je ne me souviens plus très bien si dans ce film on y chante, ... Je crois, mais j’ai un doute !
    Dans "La Rivière Subarna, je ne sais pas, mais je me souviens très bien qu’on y chante dans "pierrot le fou" et "Lili Marleen".
    Donc je mise là-dessus, en proposant qu’aucun comédien ne chante dans "le grand sommeil".
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Ven 15 Oct - 13:29

    Ta persévérance paye !
    Dans Le Soupirant, le héros tombe amoureux d'une chanteuse célèbre. Il la voit et entend sa chanson à la télévision.
    Dans La Rivière Subarnarekha, comme dans de nombreux films indiens classiques, un personnage chante ses états d'âme.
    Dans Pierrot le fou, les deux protagonistes poussent joliment la chansonnette.
    Et dans Lili Marleen, la chanteuse interprète plusieurs fois la chanson éponyme.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Ven 15 Oct - 17:40

    Ouf , …. J’y suis enfin arrivé ! Très bonne proposition d'intrus en tous cas Antoine, fallait y penser !

    Donc à moi de proposer une énigme intrus :

    -La Comtesse aux pieds nus (de Joseph L. Mankiewicz).
    -Muriel, ou le temps d'un retour (d'Alain Resnais)
    -Limite (de Mario Peixoto).
    -Il était une fois en Amérique (de Sergio Leone).
    -La glace à trois face (de Jean Epstein).
    avatar
    Antoine211

    Messages : 133
    Date d'inscription : 18/08/2010

    Re: Les intrus

    Message  Antoine211 le Ven 15 Oct - 19:22

    Il était une fois en Amérique, parce que son héros n'est pas féminin ?
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Ven 15 Oct - 20:50

    Non ce n’est pas cela, d’ailleurs le héros de "La glace à trois face" est également un homme.
    Non, je dirais que l’intrus a quelque chose de différent au niveau de sa réalisation.
    Cette différence dans la réalisation, découle d’un scénario dont la structure dramaturgique le rend très différent des quatre autres films de la liste.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Mar 19 Oct - 17:34

    Je donne un nouvel indice :

    Si à la place de l’intrus à trouver, j’avais mis dans la liste l’un de ces films : "M le maudit", "Full métal Jacket" où "After hours", ils seraient également des intrus.
    Par contre, si j’avais mis "Le jour se lève", "les vestiges du jour" où "Rashomon", ils n’auraient pas été des intrus.
    avatar
    Marwan

    Messages : 69
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Les intrus

    Message  Marwan le Mar 19 Oct - 17:47

    Je dirais alors "Muriel ou le temps d'un retour" de Resnais car il ne comporte aucun flashback est la construction est hyper linéaire.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Mar 19 Oct - 18:41

    C'est gagné Marwan, c'est bien ça !
    Chacun de ces films est construits narrativement à partir d’une forme de flash-back de retour sur le passé.
    A l’inverse, "Muriel ou le temps d’un retour" ne contient pas le moindre flash-back.

    "La Comtesse aux pieds nus et "la glace à trois face" Ont une forme de flash-back identique à celui de "Citizen Kane" où "les ensorcelés". La narration suit le passé d’un personnage à partir de plusieurs point de vus de personnages différents, afin de dessiné le portrait d’un personnage.

    "Il était une fois l’Amérique" a le même type de flash-back que "le jour se lève". Il s’agit d’un seul point de vue d’un personnage sur lui-même, à différents moments de son passé.
    C’est pareil pour "limite", sauf que dans celui-ci, c’est trois personnages qui sont dans la même situation, et qui reviennent chacun à leur tour sur leur propre passé personnel (il y a ici trois passés différents).

    A l’inverse, bien que le scénario de "Muriel ou le temps d’un retour" soit entiérement tourné vers le passé(comme Hiroshima mon amour), il ne contient pas le moindre flash-back.
    le film met en présence des personnages de la vie courante. Dont l’intérêt est ici orienté vers leur comportement familier plus que vers des événements extérieurs. La matière du film nait de leur rencontre, de leurs rapports, du surgissement de leurs souvenirs.
    Ce sont les personnages eux-mêmes qui créent un faisceau d’intrigues, souvent seulement amorcés, et non une intrigue préexistante qui fabrique à son usage des protagonistes.
    Il en découle l’impression assez rarement éprouvée au cinéma que les personnages sont libres, qu’ils ne sont pas les pions d’un damier dramatique.
    C’est un récit linéaire, Le spectateur peut éprouver quelques surprises devant la forme emprunté par ce jeu de cache-cache du présent et du passé. Bien que la chronologie soit respectueusement observée sans le moindre retour en arrière. Ici le temps est malmené par des ellipses brutales, des sauts dans l’espace, et par l’effritement parcellaire du découpage (le film comporte plus de mille plans, ce qui est tout à fait exceptionnel et va à contre courant de la mode de l’époque qui était le plan-séquence).
    Resnais mêle avec bonheur une vision quasi cubiste du monde contemporain, avec un montage proche d’Eisenstein et de l’ancienne école formaliste soviétique.
    En plus Alain Resnais refuse toute explication. C’est à nous d’interpréter le film, comprendre les réactions des personnages, expliquer leurs drames.

    avatar
    Marwan

    Messages : 69
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Les intrus

    Message  Marwan le Mer 20 Oct - 16:01

    Merci pour ton explication Florian, ça m'a donné envie de le revoir!

    Aller je me lance, qui est l'intrus?

    -La bataille du rail (Rene Clément) 1946.
    -Vacances Romaines (William Wyler) 1953.
    -Le Carrosse d'Or (Jean Renoir) 1953.
    -Le cas du Docteur Laurent (Jean-Paul Le Chanois) 1957.
    -Esther (Amos Gitai) 1986.


    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Ven 22 Oct - 15:53

    Bien que je n’aie pas encore vu "Esther", je pense que l’intrus est "Le Carrosse d'or", car son directeur de la photo est son neveu Claude Renoir. Tandis que tous les autres films ont pour chef-opérateur Henri Alekan.
    avatar
    Marwan

    Messages : 69
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Les intrus

    Message  Marwan le Ven 22 Oct - 16:52

    Oui Florian c'est bien ça!

    Henri Alekan est un des plus grand directeur de la photographie qu'est connu la France!!!
    On lui doit par exemple la photo des "Ailes du desir"!
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Ven 22 Oct - 18:03

    J’ignorais qu’Henri Alekan avait fait la photo des ailes du désir. Mais ça n’est pas étonnant, quand on voit les incroyables éclairages qu'il avait fait de "La belle et la bête" de Cocteau, où de "La princesse de Clèves" de Jean Delannoy !

    Aller à moi, quel est l'intrus ?

    -Begotten (E. Elias Merhige) 1991
    -L'Arche de Noé (Michael Curtiz) 1928
    -Et les lâches s'agenouillent (Guy Maddin) 2003
    -l'espion (Russell Rouse) 1952
    -Five (Abbas Kiarostami) 2003
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Lun 25 Oct - 15:45

    Je donne un indice :

    Si à la place de l’intrus j’avais placé dans la liste : "Applause" (1929) de Rouben Mamoulian, où "Taxi driver" (1976), ils seraient également des intrus.
    A l’inverse, si j’avais mis : "La petite bande" (1982) de Michel Deville, où "Yûkoku"/"Rites d'amour et de mort" (1966) de Yukio Mishima, ils ne seraient pas des intrus.
    avatar
    Marwan

    Messages : 69
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Les intrus

    Message  Marwan le Lun 25 Oct - 16:56

    "L'arche de Noé" est le seul film ou des dialogues sont prononcés?
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Lun 25 Oct - 18:26

    Exactement Marwan, tu as trouvé !

    Les quatre films de la liste n’ont pas le moindre mot prononcé.
    "L’arche de Noé" est pourtant une œuvre muette, mais comme tu l’a dis, ce film à la particularité d’avoir quelques minutes de séquences parlantes dialoguées. Scènes par ailleurs complètements inutile et qui ralentissent l’action (j’ai trouvé que ça faisait très surajouté). Cela se faisait beaucoup à ce moment là à Hollywood pour promouvoir plus facilement un film, cela permettait de le sortir en tant que "film Talkie". Un peu comme aujourd’hui avec la 3D, où auparavant avec les effets-spéciaux, c'est-à-dire que même s’il y en a pas besoin, on en rajoute car le public veut voir ça !
    J’avais un moment voulu mettre dans la liste "la dernière folie de Mel Brooks" (qui est une œuvre muette), mais le problème c’est qu’il y a qu’un seul mot prononcé par le mime Marceau en personne. Mais j’ai trouvé que c’était un peu trop tiré par les cheveux d’en faire un intrus !
    avatar
    Marwan

    Messages : 69
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Les intrus

    Message  Marwan le Lun 25 Oct - 19:00

    Oui, je suis d'accord avec toi pour "l'Arche de Noé", c'est assez inutile, ça gache même un peu le film.


    Alors qui est l'intrus parmis:


    -Vacances Romaines (William Wyler, 1953).
    -Le mépris (Jean-Luc Godard, 1963).
    -Zabriskie Point (Michelangelo Antonioni, 1970).
    -Nostalghia (Andrei Tarkovski, 1983).
    -Copie Conforme (Abbas Kiarostami, 2010).
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 37
    Localisation : Paris

    Re: Les intrus

    Message  florian le Lun 25 Oct - 22:56

    Je me dis que l’intrus est Zabriskie Point, car à premiére vue c’est le seul film de la liste qui ne se déroule pas en Italie.
    En plus, je crois que cette fois c’est toi Marwan que avais été déçu par ce film,tandis que moi je l’avais aimé. ;-)
    En dehors de cela, je n’ai pas vu le film de Kiarostami copie conforme, et j’hésitais justement récemment à faire l’achat du dvd, donc si quelqu’un l’à vu …

    Contenu sponsorisé

    Re: Les intrus

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 5:37