Les Voyeurs

Ici pas de plans culs, que des plans-séquences.


    Bergman avant Craven

    Partagez
    avatar
    Pursuance

    Messages : 19
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 33
    Localisation : Marseille

    Bergman avant Craven

    Message  Pursuance le Jeu 19 Aoû - 12:17

    Je matais hier soir le fameux film de Wes Craven, La dernière maison sur la gauche, et je m'suis rendu compte avec stupeur qu'il s'agissait en tout et pour tout d'une sorte de remake de La source de Bergman sorti 12 plus tôt..
    Etait ce voulu ?.. Craven a t-il été influencé par l'oeuvre Bergmanienne ?.. Ou bien n'est ce là que l'fruit d'un hasard douteux..

    Peut être m'éclairerez vous..
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 36
    Localisation : Paris

    Re: Bergman avant Craven

    Message  florian le Jeu 19 Aoû - 14:33

    Deux films vraiment excellents dans leur genre, mais je ne vois aucun rapport entre eux. Mis à part le point commun d’avoir un décor sauvage, une agression, un viol et ensuite la vengeance des parents (ou du père dans "la source"), … Mais c’est le genre de fait divers que l’on retrouve dans des milliers d’autres oeuvres différentes !
    avatar
    Pursuance

    Messages : 19
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 33
    Localisation : Marseille

    Re: Bergman avant Craven

    Message  Pursuance le Jeu 19 Aoû - 16:18

    Je sais pas, ça m'a pourtant sauté aux yeux.. Le calvaire vécu par la nana en pleine forêt, son viol qui débouch'ra ensuite sur sa mort.. Les bourreaux qui atterrissent chez les parents, ces derniers découvrant l'horreur, et la vengence implacable qui se réalise.. Les similitudes sont incroyables.
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 36
    Localisation : Paris

    Re: Bergman avant Craven

    Message  florian le Jeu 19 Aoû - 17:52

    Concrètement c’est vrai que du seul point de vu de scénario, l’une des intrigues est copiée collée sur l’autre. Mais en même temps le fond est totalement différent. "La source" pose le problème du comment vengé le viol de la vierge quand on est croyant pratiquant. Tandis que "la dernière maison sur la gauche" reprend la problématique de se faire justice en solo (un peu à la manière des chiens de pailles) !
    Par contre je connais deux autres films qui apriori n’ont rien de communs, mais dont l’un est une vraie réplique de l’autre. Il sagit de "l’ange de la vengeance" d’Abel Ferrara, qui est une copie exacte du "Carrie au bal du diable" de Brian De Palma.
    Dans les deux œuvres, l’héroïne est une jeune fille qui a un handicap : l’une est repliée sur elle-même, l’autre sourde-muette. Elles sont victimes toutes les deux d’un traumatisme : l’une est écrasée entre le fanatisme religieux de sa mère et les moqueries à répétition de ses camarades. L’autre est victimes de viols.
    L’héroïne de Carrie se venge grâce à ses pouvoirs surnaturels pendant un bal ou elle est recouverte de sang. Tandis que dans le film de Ferrara, pendant une fête costumée, son héroïne habillée en religieuse se venge exactement de la même manière en faisant un massacre avec une arme.
    Quand on voit ces deux films, apriori ils n’ont aucuns rapports entre eux. Pourtant le scénario est exactement le même. Pourtant il parait que "l’ange de la violence" est un remake de "Crime à froid" de Bo Arne Vibenius.
    De même que je pense que le "shining" de Stanley Kubrick est beaucoup plus proche de "l’année dernière à marienbad" que du roman de Stephen King.
    Pour moi au cinéma ce n’est pas grave qu’un scénario soit repris où volé, … C’est surtout son traitement ou son renouvellement qui compte.
    Il est fort possible que Craven (où son scénariste) se soit inspiré du film de Bergman, … Mais seul lui peut le dire !
    Personnellement le plagia qui me révolte le plus c’est "Pour une poignée de dollars". Pour ce dernier Sergio Leone vola sans payé aucun droit d’auteur à Kurosawa pour son film "le garde du corps".
    Leone fut condamné, et Kurosawa toucha les droit de se western à sa place. C’est la raison pour laquelle Sergio Leone intitula son film suivant, par un titre ironique "Et pour quelques dollars de plus…"
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 36
    Localisation : Paris

    Re: Bergman avant Craven

    Message  florian le Jeu 19 Aoû - 18:34

    C’est drôle, je viens de chercher des renseignements sur le film "crime à froid" de Bo Arne Vibenius que je venais de parler et que je n'ai pas vu. Il est indiqué qu’il serait aussi inspiré aussi de "la source" de Bergman et de "la dernière maison sur la gauche".

    http://www.horreur.com/critique-774-crime-a-froid.html
    avatar
    Pursuance

    Messages : 19
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 33
    Localisation : Marseille

    Re: Bergman avant Craven

    Message  Pursuance le Jeu 19 Aoû - 21:38

    Ah, ouais.. Craven n'a jamais caché que "La Source" était son film référence lorsqu'il réalisa le sien.. Voilà qui vient apporter un peu de lumière dans tout ça.. Ce crime à froid, ça m'a bien donné envie de voir ce qu'il donne..
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 36
    Localisation : Paris

    Re: Bergman avant Craven

    Message  florian le Jeu 19 Aoû - 22:15

    Bien vu, en fait c'est toi qui avait raison ! "Crime à froid" m'intrigue moi aussi.
    avatar
    Auguste

    Messages : 21
    Date d'inscription : 18/08/2010
    Age : 21

    Re: Bergman avant Craven

    Message  Auguste le Mer 25 Aoû - 20:57

    Oui c'est vrai Craven a clairement déclaré qu'il s'était inspiré de "La source". Des deux films, je n'ai vu pour l'instant que "La dernière maison sur la gauche", qui est à mon avis le meilleur Craven, juste devant "les griffes de la nuit".
    avatar
    florian

    Messages : 203
    Date d'inscription : 19/08/2010
    Age : 36
    Localisation : Paris

    Re: Bergman avant Craven

    Message  florian le Jeu 26 Aoû - 11:51

    Mis à part ces deux films ("Les griffes de la nuit" et "la dernière maison …"), j’avais également bien aimé de Wes Craven "L’emprise des ténèbres" (1988). Ce dernier raconte avec soin le cauchemar réel d’un homme qui devient une marionnette zombie. Il y a même une scène d’enterrement qui rappelle celle du film "Vampyr" de Carl Dreyer.

    Contenu sponsorisé

    Re: Bergman avant Craven

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 17:33